yoga en voyage
bien-être,  expériences de yoga

Choisir un cours de yoga

Cet article est destiné à partager mon expérience sur ma façon de choisir un cours de yoga durant mes voyages.

Ma découverte fortuite du Yoga.

La question revient souvent :  » Comment as-tu découvert le yoga? ». La réponse, que je donne invariablement, est: « Par hasard, au Mexique ». Alors, bien sûr, peut se poser la question du hasard. Je pourrai alors répondre, vraisemblablement sans me tromper, : »ce n’est pas nous qui choisissons le yoga, c’est le yoga qui nous choisit ».

Pourtant je n’aurais jamais pensé pousser, un jour, la porte d’un studio de Yoga. Et encore moins à avoir à choisir un cours de yoga !

J’ai pratiqué beaucoup de sports, et je persévère avec autant de joie et de satisfaction dans ma vie sportive. J’ai même couru le Marathon de New York ! Mais toutes les activités dénommées  » sport en salle » ne me conviennent pas du tout. Les séances d’abdos- fessiers, aussi laborieuses qu’ennuyeuses, dans des espaces confinés, non merci !

Il me faut de l’air, de l’oxygène, des paysages.

Or, au Mexique, où j’étais venue lui rendre visite, mon fils montrait quelques sérieuses réticences à me laisser me promener seule dans les rues de Mexico City. Il jugeait la vie mexicaine bien trop dangereuse pour une européenne ne maîtrisant pas l’espagnol.

Cependant je n’avais pas traversé l’Atlantique pour demeurer enfermée dans un appartement de Mexico. Je me suis donc aventurée dans le voisinage proche. Je me suis retrouvée devant la vitrine d’un joli studio de Yoga qui venait d’être inauguré. Le studio pratiquait des forfaits « découverte » à des tarifs très attractifs. Puisque je n’avais, à priori, rien d’autre à faire pendant les horaires de travail de mon fils, je me suis décidée à entrer. ( Plus tard, j’ai parcouru des centaines de kilomètres seule au Mexique, mais c’est une autre histoire..)

Durant l’heure de cours je n’ai pas vu le temps passer. Parfois le professeur intervenait en anglais afin de s’assurer que j’avais bien compris toutes les instructions. Je faisais de mon mieux et me retrouvais parfois dans des situations pour le moins innatendues. Au fond de la salle un homme, tout de blanc vêtu, prenait des positions tout à fait étranges. J’ai compris plus tard qu’il pratiquait en posture du lotus. A la fin du cours je me suis sentie étrangement bien.

Après la seconde et la troisième session de la semaine, j’ai constaté que je ne souffrais pas de  » jet lag », que j’étais vivifiée, jouissant d’une surprenante énergie alors même que je me levais à 5h du matin du fait du décalage horaire.

A mon retour en France, j’étais décidée à pratiquer le Yoga afin d’en comprendre les étonnants mécanismes.

Il m’a alors fallu choisir un cours de yoga dans ma petite ville provençale.

J’ai suivi un premier cours d’essai mais je l’ai trouvé trop éloigné de mon expérience mexicaine. Pour être tout à fait honnête je m’y suis beaucoup ennuyée. J’ai poursuivi ma recherche en téléphonant à Hélène Guiter, fondatrice de l’Atelier de Yoga. Bien au fait du type de cours dispensés outre-atlantique, Hélène m’a tout de suite prévenue que ses cours seraient différents, avec un accent particulier mis sur les souffles ( le pranayama) et la concentration. Néanmoins elle m’a tout de même proposé de venir suivre un cours d’essai. Et, en effet, son cours n’était pas la réplique exacte des cours qui m’avaient tant enthousiasmée au Mexique. Cependant j’ai trouvé en Hélène une telle énergie, une telle expérience et une telle passion, que j’ai décidé de m’inscrire à ses cours à l’année. J’avais découvert mon premier « meilleur enseignant » de yoga…

Mais il me restait à comprendre…

Quel était donc le secret du Yoga ?

J’ai posé quelques questions, Hélène m’a prêté des livres horriblement compliqués à mes yeux.

J’ai donc demandé à Hélène de suivre sa formation de professeur de 3 années. Mais Hélène a gentiment refusé, m’expliquant que cette formation nécessitait, au préalable, plusieurs années de pratique.

Il m’a donc fallu patienter.

Au bout de 3 ans j’ai enfin pu commencer mes « études ».

Et je dois bien reconnaître qu’il ne pouvait pas en être autrement.

Je pratique le yoga depuis 10 ans.

J’ai, au total, étudié 5 ans avec Hélène Guiter. J’ai suivi en 2017 un training 200h Yoga Alliance au Costa Rica avec Marianne Wells. Je suis actuellement une formation par correspondance de  » Yoga Thérapie » avec Christian Tickomiroff.

J’ai eu le plaisir de fonder mon propre studio et pendant près de 3 ans j’ai transmis ma passion avec un immense plaisir. Le fait est, qu’aujourd’hui, mes « élèves » me manquent énormément.

D’abord une recherche sur internet

Depuis que je pratique le yoga et que je voyage il m’a fallu très souvent choisir un cours de yoga. Je pratique seule et je peux enseigner le Yoga. Cependant me laisser guider durant une séance reste un plaisir incomparable.Pour être tout à fait sincère, j’ai parfois été déçue par le manque d’expérience ou d’implication sincère des enseignants(es). Il ne faut pas oublier que le yoga est très souvent devenu du « yoga business ».

En revanche, chercher aux quatre coins du monde un professeur qui aurait reçu la même formation que moi, n’aurait pas de sens. Je n’oublie pas ma rencontre fortuite avec le Yoga au Mexique. Demeurer l’esprit ouvert à toute forme d’expérience en Yoga reste une priorité.

Aussi, lorsque je m’installe pour plusieurs jours dans un lieu , je vérifie les commentaires Google d’une salle de yoga. La plus proche possible de mon lieu de résidence. Car il n’est pas raisonnable de subir le stress des embouteillages. Je préfère me déplacer à pied. Puis je visite le site web et me renseigne sur la qualité de la formation du « professeur ». Devenir un bon guide d’une séance de Yoga nécessite des années de pratique et de formation. Les commentaires Google sont un peu l’équivalent du « bouche à oreilles » et valent mieux que toutes les annonces publicitaires. Je m’intéresse particulièrement à l’aspect de la salle. J’évite les sous-sols trop sombres et mal aérés.

Mes découvertes de cours de yoga, de ville en ville.

Voici les « meilleurs enseignants » de yoga que j’ai rencontrés sur mon chemin. Je continuerai désormais de partager mes meilleures adresses sur ce blog.

En France dans la ville de La Ciotat, Hélène Guiter avec l’atelier de Yoga est sans conteste l’enseignante la plus talentueuse et la plus expérimentée.. La salle de pratique offre une exceptionnelle vue sur la mer.

En Espagne, dans la ville de Bilbao, Marian fondatrice de Central Yoga, donne des cours de grande qualité. Une séance inclut les postures, les souffles ( pranayama) et la concentratation ( dharana). De plus le lieu est magnifique: une pièce lumineuse d’un grand d’appartement néo-classique dans la rue principale de Bilbao. On entend craquer le parquet…

Athènes, éternelle

En Grèce, dans la ville d’Athènes, j’ai suivi avec grand plaisir un cours de vinyasa avec Anna chez YOGART. La salle est spacieuse et propre. Très bien située dans le quartier de Pangrati. Le cours et la personnalité de Anna sont formidables. Néanmoins à la fin du cours j’aurais préféré une concentration guidée ( même en grec que je ne comprends pas !) plutôt que de la musique, aussi belle soit-elle.

2 commentaires

  • GIRAUD

    Quel magnifique récit.
    J’ai eu la chance de pratiquer au sein du studio Art yoga de Viviane, je ne me suis jamais sentie aussi bien qu’à cette période. Le yoga est tout un art qui ne peut être enseigné que par une personne qui a la richesse de savoir transmettre une philosophie, une atmosphère et une douceur d’esprit.
    Merci Viviane pour cette belle expérience et votre grandeur d’âme…

    • Viviane

      Quel joli commentaire ! Merci, merci, merci, Elodie. Ce message me touche tant. Nous avons vécu ensemble une énergie vibrante et partagée. le Yoga nous enseigne aussi l’impermanence des choses et surtout leur acceptation. Je n’oublie aucune d’entre vous, vos sourires demeurent profondémment dans mon coeur. Et, qui sait ? Peut-être un jour pourrons-nous nous retrouver sous le soleil de Grèce !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.