Stage de Yoga-Théâtre

Stage de yoga-théâtre animé par Eva Carpentey comédienne et directrice d’acteurs et  Viviane Bonnier, enseignante de yoga et fondatrice du studio Arts-Yoga.

En partenariat avec le théâtre du Carré Rond

 Le samedi 9 et  le dimanche 10 février 2019 de 10h à 17h.

 au  11 rue de cassis 13008 Marseille ( métro périer)

Tarif 100€ – 10 personnes maximum

stage de yoga-théâtre

Nous proposons durant ce stage de yoga-théâtre, le temps  d’un week-end, de:

  • Utiliser des techniques de yoga pour augmenter la présence sur le plateau et stimuler les énergies
  • Contrôler  sa respiration
  • Travailler la conscience du corps et l’attention au jeu
  •  Améliorer la mémorisation des textes
  • S’ancrer dans le « Ici et Maintenant » et s’ancrer sur le plateau
  • Mais aussi:

  • Découvrir des auteurs contemporains, découvrir le plaisir de “jouer”

Renseignements:

0781861252 ou contact@arts-yoga.com

Pourquoi proposons-nous  un stage de yoga-théâtre ?

Eva pratique régulièrement le yoga afin d’améliorer ses performances de comédienne. Viviane, passionnée de théâtre, y consacre la plupart de ses loisirs en France et à l’étranger. Nous ne sommes cependant pas interchangeables ! Chacune va apporter au groupe ses compétences spécifiques.

L’idée de relier le Yoga et le Théâtre n’est pas nouvelle. Dans l’Inde, les pratiques artistiques ont toujours occupé une place prépondérante.

C’est pourquoi le studio Arts-Yoga aime se placer sous la symbolique de la déesse Saraswati, la déesse de la connaissance, de la sagesse, de la musique et des arts.

« Dans l’Inde, le théâtre, la musique et la danse sont appelés le cinquième Véda car ils sont considérés comme le moyen par lequel on peut enseigner au peuple, en le distrayant, les légendes des dieux et les vertus des héros….

Le théâtre est lié à la magie. L’acteur, comme le poète, est inspiré. Lorsqu’il évoque des personnages divins ou des héros, il devient ces personnages. Il est une sorte de médium et ce qu’il exprime peut très bien dépasser sa propre compréhension. Dans le Kathâli, l’acteur une fois maquillé n’est plus lui-même. On s’adresse non plus à lui, mais au personnage qu’il incarne, et on le vénère comme tel…

Le théâtre, en Grèce comme en Inde, devint une forme de spectacle importante, qui nous a laissé un grand nombre de chefs-d’œuvre littéraires. »

Alain Daniélou-“Shiva et Dionysos”.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.